Stratégie d’alliance, de coopération et de partenariat entre les entreprises

Flag photo created by wirestock - www.freepik.com

Dans cet article, nous allons essayer de cerner les différences entre les concepts de stratégies d’alliances, de coopération et de partenariat entre les organisations en général et les entreprises en particulier.

1.La stratégie d’alliance entre les entreprises :

Le concept des alliances stratégiques est apparu au début des années quatre vingt. Aujourd’hui, tout le monde parle des alliances stratégiques. C’est un phénomène à la mode. Cependant, la réalité que recouvre cette expression est rarement définie d’une manière précise. Sur le plan théorique, et d’après notre revue de littérature, nous avons rencontré une panoplie de définitions accordées au concept des alliances stratégiques.

Hergert et Morris (1988)[1]définissent les alliances stratégiques comme « un lien entre entreprises pour poursuivre un but commun ». Pour Garette et Dussauge[2], les alliances stratégiques sont définies comme des « associations entre plusieurs entreprises indépendantes qui choisissent de mener à bien un projet ou une activité spécifique en coordonnant les compétences, moyens et ressources nécessaires ».

Cette définition permet à la fois de souligner la spécificité des alliances stratégiques tout en les distinguant des autres formes de rapprochement entre entreprises. La première spécificité tient au fait que les alliances stratégiques impliquent l’intervention de plusieurs centres de décision dans le choix de projet ou d’activité commune et par voie de conséquence, l’accroissement de la complexité du management des alliances stratégiques dans la mesure où il n’est pas toujours évident d’avoir l’accord de toutes les entreprises partenaires d’une alliance stratégique.

La seconde spécificité réside dans le caractère potentiellement conflictuel des intérêts des entreprises appartenant à une alliance stratégique. Autrement dit, le maintien de l’indépendance des entreprises permet à ces dernières d’avoir et de garder des intérêts et des objectifs propres et différents des autres entreprises partenaires, ce qui donne lieu à des négociations permanentes entre les entreprises partenaires.

2.La stratégie de partenariat entre les entreprises :    

Le partenariat est une stratégie interentreprises que permet de mettre en relation une grande entreprise et une PME. C’est une stratégie relationnelle basée sur l’engagement réciproque et visant l’équité et l’équilibre des devoirs et des résultats.

Selon l’OCDE(organisation pour la coopération et le développement économique) , « le partenariat a pour objet d’associer les PME et les grandes entreprises dans un effort commun de développement spécifique».

Ainsi, l’AFNOR a défini le partenariat comme étant un état d’esprit rendant possible la création entre partenaires des relations privilégiées, fondées sur une recherche en commun d’objectif à moyen terme, menées dans des conditions permettant d’assurer la réciprocité des avantages[3]. D’autres auteurs ont défini le partenariat comme une sorte de collaboration entre des entreprises qui ne sont pas concurrentes.

3.La stratégie de coopération entre les entreprises :

La coopération est un concept polysémique. D’après la revue de littérature, nous avons relevé deux formes de coopération. D’une part, la coopération complémentaire  générée par une rationalité calculatoire et repose sur la complémentarité des ressources des entreprises alliées et part du principe de la congruence des intérêts individuels des partenaires.

En d’autre part, une coopération dite communautaire générée par le besoin identitaire et d’appartenance à un groupe.

4.Typologie de coopération:

La coopération est aussi un concept plus large[4], elle peut être définie d’une façon schématique comme suit :

Domaine d’activité des

Partenaires

Type de coopération Type d’économie

Réalisée

Mouvement

stratégique

correspondant

Même champ

concurrentiel, mais

secteurs d’activité

différents

 

Impartition

 

Economie sur les coûts de transaction

 

Intégration

Champs

concurrentiels

différents

 

Symbiose

 

Economie d’éventail

 

Diversification

Même secteur Alliance Economie de taille

Spécialisation

Source : Thèse « création de valeur des alliances stratégiques et fusions-acquisitions : justification comparative par le modèle de mesure de la valeur financière. Cas des sociétés du SBF 250 »[5], Fateh Saci, 2013.

Lire aussi:

La typologie des alliances stratégiques

Définitions et spécificités de l’entreprise familiale

Sources et références:

[1] Fateh SACI, (2013), « création de valeur des alliances stratégiques et fusions-acquisitions : justification comparative par le modèle de mesure de la valeur financière. Cas des sociétés du SBF 250 », thèse de doctorat en sciences de gestion à l’université Nice Sophia-Antipolis

[2] B. GARRETTE et P. DUSSAUGE, p 26

[3] Catherine LEGER, (1995), « Le partenariat entre grande entreprise et PME : expérience ou stratégie ? »,Economie et Société, Série Sciences de Gestion, n° 21,5/, pp 9-10 ;

[4] Fateh SACI, op cit, p 53

[5] Philippe MOURICOU, (2009), « la stratégie corporate »,

Prière de partager l'article!